Close

Que contiennent les cigarettes électroniques ?

Depuis leur dimension à leur couleur, en passant par leur forme, les e-cigarettes rivalisent de style pour capter l’attention de leurs consommateurs.


Avec le temps, la cigarette électronique s’est en effet rapidement imposée comme une alternative à la cigarette traditionnelle, un outil désormais plébiscité par le public pour son efficacité dans le processus de sevrage tabagique.
En dépit de sa contribution critique au dispositif de lutte anti-tabac, le nombre croissant des vapoteurs et l’âge de plus en plus précoce de ceux-ci suscitent des questions sur la sécurité d’utilisation de ces dispositifs.

 

Les bouffées de fumées voluptueuses au parfum agréable qui s’en échappent, sont-elles réellement inoffensives ?

 

Qu’est-ce que c’est ?

La cigarette électronique (encore appelée produit du vapotage ou e-cig) est un dispositif électronique permettant de libérer de la vapeur en chauffant légèrement le liquide aromatique contenu dans celui-ci.

Les consommateurs ont le choix entre  7700 arômes différents (selon l’INPES)  et une grande variété de modèles jetables ou rechargeables.

Quelles substances composent des cigarettes électroniques ?

Outre le liquide aromatique, les cigarettes électroniques contiennent dans leurs cartouches de la nicotine (dans certains cas), du propylène glycol (également utilisé dans l’industrie alimentaire) et de la glycérine.

La cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé ?

La grande majorité des cigarettes électroniques ne sont pas considérées comme des médicaments. Cependant, des dispositions réglementaires encadrent la fabrication et la vente de celles qui contiennent de la nicotine.

Des travaux testant l’effet d’e-liquides contenus sur les cellules endothéliales ont mis en évidence des dysfonctionnements précédant généralement l’apparition de maladies cardiovasculaires.

 

Toutefois, la dangerosité des substances composant les cigarettes électroniques n’a pas encore été clairement démontrée. L’usage croissant de ce dispositif, de plus en plus populaire chez les jeunes, devrait inciter à approfondir les études sur cette thématique dans les années à venir.

 

De tous les composants, la nicotine est certainement le plus controversé. Bien que les quantités (et donc les effets) soient moindres comparées à celles présentes de les cigarettes classiques, la nicotine n’en demeurent pas moins une substance addictive.

 

Le saviez-vous ?
D’après l’OMS, Le tabac est la première cause de décès dans le monde.Le tabac tue plus de 8 millions de personnes par an (7 millions résultant d’une consommation directe et 1,2 million de personnes exposées à la fumée de cigarettes).Sur le continent africain, 13 millions de femmes consomment du tabac. 13 % de jeunes adolescentes consomment des produits dérivés. Le nombre de décès imputables au tabac devrait doubler entre 2002 et 2030 dans les pays à faible revenus et à revenus intermédiaires, y compris les pays africains.

L’Organisation mondiale de la Santé rappelle à juste titre l’importance de poursuivre la lutte contre le tabagisme en dépit des avancées faites dans ce domaine. Les maladies pulmonaires étant responsables de 40% des décès causés par le tabac, cette année, l’accent est mis sur la santé pulmonaire avec un focus sur la sur la bronchopneumopathie obstructive chronique (BPCO).

 

Et si vous preniez le temps aujourd’hui de sensibiliser aujourd’hui votre entourage sur les effets du tabac sur la santé ?

 

Souscrivez à notre newsletter pour être tenu informé de sujets d’actualité !

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Découvrez aussi…

Comment dit-on chez vous ?

Comment dit-on chez vous ? Dans plusieurs pays d’Afrique francophone la langue de Molière se parle de façon… différente. Non, ce n’est pas une question

Voir plus >

Me contacter