Close

#Sususanssouci: Plus qu'une assurance classique

Que nous choisissons ou non de les ignorer, l’imprévu et le risque font partie intégrante de notre quotidien. Fort heureusement, il existe différents moyens de s’en prémunir, l’assurance étant probablement l’un des plus connus.

Confronté ces dernières années à une augmentation drastique de la demande en soins de santé, le continent africain possède pourtant un taux de pénétration de l’assurance particulièrement bas, une situation en partie causée par le caractère sélectif des critères conditionnant la souscription à un contrat d’assurance santé.

 

 

Notre service contourne ces barrières pour améliorer l’offre de services de santé et la qualité des soins offerte à vos proches restés au pays.

 

  1. Une demande en soins de santé en nette augmentation

L’Afrique subit de plein fouet la pression générée par une croissance démographique importante. Avec l’urbanisation galopante, les habitudes alimentaires ont considérablement changé et les populations se sont sédentarisées. En conséquence, les maladies chroniques telles que  l’hypertension artérielle et le diabète qui touchent respectivement 46% des adultes de plus de 25 ans, et près de 15% des adultes entre 25 et 64 ans sont en forte augmentation.

Le système de santé africain souffre par ailleurs d’un phénomène de désertification médicale se traduisant entre autres par une pénurie de médecins spécialistes, les populations les plus impactées étant les seniors et les personnes atteintes de maladies chroniques.

  1. Une culture de l'assurance individuelle qui peine à rentrer dans les moeurs

Les services de Susu se basent sur un constat: le taux de pénétration de l’assurance sur le continent africain est inférieur à 5% et inférieur à 1% en Afrique de l’ouest.

 

Malgré la présence de plusieurs acteurs majeurs, le secteur de l’assurance compte peu d’adeptes parmi des populations locales souvent peu sensibilisées. Plusieurs ménages continuent donc de payer de leur poche les frais médicaux ponctuels, ce qui impacte significativement le budget des foyers.

 

Le principal facteur expliquant ce faible taux de pénétration de l’assurance en Afrique est le fait que les assureurs privilégient les contrats collectifs offerts aux entreprises, institutions gouvernementales et internationales.

Le secteur informel qui représente 80% de la population est de facto exclu et les milliers d’individus ainsi lésés par le système se retrouvent largement dépendants de leurs revenus, du soutien financier de leur familles ou de systèmes informels (de type tontine) pour supporter leurs dépenses de santé.

 

Dans la pratique, les pré-requis à la souscription d’un contrat d’assurance classique constituent un véritable frein pour l’accès des africains à une couverture santé.

  1. Susu, un service non discriminatoire envers les personnes âgées ou malades

En Afrique comme ailleurs, un assureur peut tout à fait exercer son droit d’évaluer le risque encouru avant de consentir à la souscription d’un contrat de couverture santé ou l’attribution d’un prêt. Pour les personnes présentant un risque aggravé de santé (souffrant d’une maladie grave ou à la santé fragile), leur état peut constituer un motif d’exclusion dans les garanties proposées, voir un obstacle insurmontable à l’obtention d’une couverture santé.

Sur le continent africain, la situation est telle qu’il n’existe quasiment pas d’assurance destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans.

L’inclusion faisant partie des valeurs chères à Susu, notre offre de services sur mesure couvre aussi bien les personnes en bonne santé que celles présentant des pathologies pré-existantes, et ce quel que soit leur âge.

Notre objectif étant de rendre les soins de santé accessibles au plus grand nombre, nous proposons une prise en charge des maladies chroniques fréquentes chez les personnes âgées.

 

En souscrivant à l’une de nos offres, vos proches pourront non seulement profiter d’un accompagnement personnalisé par notre service de conciergerie (notamment pour l’organisation de leurs rendez-vous médicaux), mais aussi de la livraison de médicaments à leur domicile.


Vous souhaitez que vos proches puissent accéder à la meilleure qualité de soins disponibles? Nous aussi. Consultez dès aujourd’hui notre site internet www.susu.fr pour en savoir plus.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Découvrez aussi…

Comment dit-on chez vous ?

Comment dit-on chez vous ? Dans plusieurs pays d’Afrique francophone la langue de Molière se parle de façon… différente. Non, ce n’est pas une question

Voir plus >

Me contacter