Close

#Zoom assiette : 3 super aliments Africains à (re)découvrir  

Mode, musique, art déco, mais aussi, de plus en plus, nutrition et cuisine : l’Afrique a la côte. Les plats se diversifient, empruntant de plus en plus des ingrédients phares de la cuisine africaine. De la fleur d’hibiscus ou de tamarin, en passant par le fromage peuhl et le plantain, plusieurs aliments familiers que nous ne savons pas (ou plus) comment cuisiner, ou avons simplement perdu l’habitude de manger sont désormais présentés sous d’autres noms ou cuisinés autrement.

Alors que certains découvrent à peine ces super aliments, nous avons la chance de les avoir vus dans nos cuisines et d’avoir bénéficié de leurs apports nutritifs depuis touts petits.

 

Pour ceux d’entre nous qui les auraient oubliés, comment (re)découvrir les aliments et ingrédients qui, en plus d’être très nourrissants et pour certains, conseillés dans l’alimentation des diabétiques, font la richesse du continent Africain ? 

 

Susu vous dit tout sur ces aliments oubliés et vous explique comment à les intégrer dans votre alimentation dès aujourd’hui.

 

1. Le fonio

Plante herbacée d’environ 80 centimètres de haut, le fonio est consommé ici et la. Il est décortiqué pour être consommé sous forme de grains complets ou blanchis. Du fait de sa faible teneur en sucre rapide, il est conseillé dans l’alimentation des diabétiques comme alternative aux céréales comme le maïs et le sorgho. Riche en fibres, il facilite la digestion. Il est aussi possible de l’utiliser à la place du riz, pour accompagner un mafé par exemple, et est sans gluten. 

Le plus Susu ? Le fonio est également un ingrédient phare dans la cuisine du chef Anto avec qui nous préparons une surprise exclusive pour nous futurs abonnés. A suivre !

 

2. Le teff

Cultivé principalement en Éthiopie et en Érythrée, le teff est un grain fin qui présente un fort potentiel nutritionnel. Il détrône de loin tous les grains par sa teneur en calcium, (une tasse de teff cuit contient 123 mg de calcium, environ l’équivalent d’une demi-tasse d’épinards). Il est également riche en protéines, en fer et, en vitamine C (ce qui est inhabituel pour un grain).

Utilisé pour fabriquer l’injera à pain plat traditionnel, le teff est à l’origine une graine sans gluten à faible indice glycémique. On peut facilement la consommer en bouillie pour le petit déjeuner (faire cuire quelques minutes avec du lait), en salade, ou pour changer du riz, de la semoule ou du quinoa.

3. Le tamarin

Le tamarin est souvent consommé sous forme de jus en Afrique de l’ouest, mais peut aussi entrer dans la préparation de confitures et chutneys, tisanes, et même de salades si on dispose des jeunes feuilles de cet arbre. Le tamarin a des vertus digestives ou expectorantes, et est bénéfique pour le foie et les reins, cathartique et antiseptique. Il contient aussi des vitamines (A, B1, B2, C) et des sels minéraux tels que le calcium, le potassium, le fer, le phosphore et le sodium. De quoi impressionner vos invités à votre prochaine soirée !

Et voilà quelques idées à essayer pour changer votre routine tout en restant diététique ! Et vous, comment consommez-vous ces ingrédients ? Partagez vos recettes avec Susu !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Découvrez aussi…

Comment dit-on chez vous ?

Comment dit-on chez vous ? Dans plusieurs pays d’Afrique francophone la langue de Molière se parle de façon… différente. Non, ce n’est pas une question

Voir plus >

Me contacter